13 Décembre 2018 – Soirée de rencontre des responsables d’établissements du département de la Gironde

Après une première action de sensibilisation au collège de Bassens dans le département de la Gironde, la mairie de cette même ville ouvre ses portes  le 13 décembre à 18H00 à tous les chefs d’établissement du département de la Gironde pour leur faire vivre une soirée Jeune et Engagé.

Sans dévoiler le contenu de cette soirée, ce sera l’occasion pour les personnes présentes de découvrir l’approche ludique de notre association. 

Pour un avant gout, la lecture de l’article publié il y a 3 semaines dans Sud-Ouest en témoigne parfaitement.

Si vous habitez  dans le département de Gironde, n’hésitez à contacter le référent Jeune et Engagé Gironde Gilles Sudreau pour plus d’information et obtenir une invitation  

Tel: 06 03 45 00 43

Un mois après la rentrée, Jeune et Engagé repart à la rencontre des élèves.

C’est reparti!

Dès le 2 octobre au soir et jusqu’au 16 Octobre prochain, Jeune et Engagé part à la rencontre d’élèves de CM1/CM2  habitants la Ville d’Ermont dans le Val d’Oise.

La mairie  de la ville a souhaité nous faire intervenir au sein de 3 centres sociaux de la ville,

  • à la Maison de Quartier des Espérances, les 2 et 3 octobre
  • au Centre socio-culturel les Chênes, les 9 et 10 octobre
  • au Centre socio-culturel  François Rude. les 16 et 17 octobre

Ces jeunes élèves serons sensibilisés aux conduites à risques et fonctionnement de la justice des mineurs lors d’une séance d’une heure le mardi et seront confrontés à la réalité du fonctionnement d’un Tribunal pour Enfant dans le cadre de la mise en situation de procès du cas « Bousculade dans les escaliers »

Nous tenons à remercier les équipes de la mairie et Monsieur le Maire de la Ville d’Ermont pour la confiance qui nous est accordée.

 

Soirée débat Unaape/ Jeune & Engagé – le 8 novembre 2017 à 20H30

Bonjour,

Notez bien cette soirée débat le 8 novembre prochain à 20H30 à la Communauté d’Agglomération de Cergy- Pontoise – Parvis de la préfecture à destination des parents d’élèves. Les parents sont les bienvenus.

fullsizeoutput_302b

Travaillons ensemble aujourd’hui pour que nos jeunes soient des adultes responsables.

10h ce matin au Ministère de l’Education Nationale, nous avons rencontré Madame Fanny ANOR, Conseillère spéciale du Ministre Jean Michel BLANQUER.

C’est avec beaucoup d’intérêt mais surtout avec la volonté de pouvoir essaimer notre action plus largement auprès des élèves que nous entreprenons cette démarche.

Nous sommes convaincus qu’avancer ensemble main dans la main, pour favoriser la prise de conscience de chaque jeune de sa place dans la société, de sa responsabilité en tant que citoyen, de sa compréhension des mécanismes de délinquance et savoir comment y faire face, est le moyen d’impacter fortement sur notre société en matière de respect des règles, des lois mais aussi en matière de solidarité entre les jeunes dans le respect de leurs différences.

Nous souhaitons à présent que cette belle action que nous developpons dans les établissements du Val d’Oise soit rapidement la réalité de tous les établissements scolaires de France.

2017-09-14-PHOTO-00000022

 

C’est la rentrée…

C’est la rentrée également pour les équipes de  Jeune et Engagé.

De nouvelles aventures nous attendent en 2017/2018. Au programme de nouveaux collèges mais aussi des lycées.

Nous sommes conscients de l’importance de répondre au mieux aux problématiques qui concernent les établissements, les enseignants et la jeunesse,  c’est pourquoi nous avons fait évoluer notre offre.

Nous travaillons à présent en proposant aux  établissements de choisir 2 approches différentes « symposium » ou « scénarisation de procès », en fonction du souhait exprimé par les équipes pédagogiques.  L’été nous a aussi permis  d’ajouter à notre catalogue une 8ème thématique .

Que de belles perspectives pour  2017/2018.

 

 

Au Collège les explorateurs à Cergy, le verdict a été posé par les élèves de 4eme le 8, 9 et 12 juin 2017.

Jeune&Engagé est intervenu jeudi 8, vendredi 9 et lundi 12 juin 2017 au Collège les Explorateurs de Cergy. Toutes les élèves des classes  de 4ème ont vécu un moment unique. Chaque élève avait un rôle à tenir, « victime, mineur agresseur, parents de mineur, parents de victimes, avocats de la défense et de la partie civile, procureurs et jurés »; ils ont vécu les cas Happy Slapping, fausse accusation, la rumeur, soleil trompeur, et racket au collège face au président de séance Paul Aïss et ses assesseurs, comme si l’histoire s’était véritablement déroulé dans leur établissement.

Le travail fourni en amont avec les enseignants, l’implication des élèves lors de l’audience pour prendre possession du rôle poser le verdict le plus juste nous a impressionné.

Nous ne pouvons que saluer également la participation des chefs d’établissement qui suivi toutes les audiences.

Les séances ont été pour l’association une véritable source d’enrichissement et ont confirmé l’impact que pouvait avoir l’action sur les élèves.

Félicitation à tous….

Le Domontois parle de Jeune & Engagé …

Le Journal de la ville  de Domont  a mis en avant notre action de scénarisation réalisée le 30 et 31 mars dernier avec le Collège Aristide Briand.

 

article domontois 2017

SOUTIEN à LA PARENTALITE – MON ENFANT ENTRE EN 6ème. – Collège Jean Zay – SAINT GRATIEN

Ce matin, Jeune & Engagé était présent face aux parents et aux enfants des futurs élèves de 6ème de Saint Gratien.  A la demande de la Mairie de Saint Gratien nous avons réalisé l’intervention destinée aux parents et aux  enfants « je règle mon pas sur les pas de la loi ».

L’objectif de cette action:

  • Faire prendre conscience, de manière interactive, des risques de pression que peuvent rencontrer les jeunes au collège et leurs responsabilité dans ce cas;
  • Echanger sur les engagements que parents et enfants ont  vis à vis de l’école, l’application du règlement intérieur et l’importance  de bien le connaitre et de le lire avec ses enfants, leur permettre de bien comprendre les nuances entre sanctions et punitions et aborder les  risques pénaux en cas de violence.
  • Conclure sur l’importance d’échanger régulièrement avec le collège pour conduire les enfants vers la réussite scolaire.

Nous remercions Madame Eustache,  Maire de Saint Gratien pour son soutien et sa confiance, les équipes de la mairie pour l’organisation  sans faille, et Madame Zotto, Principale du collège et ses équipes pour le formidable accueil.

WP_20170513_006WP_20170513_009

Mercredi 10 – Jeudi 11 mai 2017: Intervention au Collège Jacques Daguerre – Cormeilles en Parisis

Quelle satisfaction, nous avons eu lors de ces 2 jours d’intervention au Collège Jacques Daguerre à Cormeilles en Parisis. Nous intervenons pour la deuxième année au sein de cet établissement et c’est une belle aventure car cette année c’est la mairie         @VilleCormeilles      qui offert notre action aux élèves de 4ème.

Très impliquée auprès de ses jeunes la ville met en avant notre projet en nous proposant de réaliser au mois de juin le symposium  au théâtre du Cormier.  Nous les remercions pour  cette belle confiance qui nous est accordée.

Nous sommes impatients de revoir les jeunes rencontrés ce matin si impliqués dans les échanges avec les intervenants.

IMG_2578

Symposium du Collège Louis Augustin Bosc 29 mars 2017

9H, salle des Fêtes de Saint Prix dans le Val D’Oise, les élèves de 4eme sont tous venus à notre rencontre ce matin pour présenter les verdicts posés sur les cas de harcèlement, de racket, de rumeur et de happy Slapping qu’ils ont traités.

Ce travail fait par classe, conduit et animé par les professeurs d’éducation morale et civique, et présenté par 3 ou 4 rapporteurs était riche et nous a permis d’échanger et d’ouvrir le débat avec les élèves.

Tous n’étaient pas du même avis quant à la responsabilité des agresseurs, certains pensaient qu’une victime était parfois responsable de ce qui lui arrive, qu’elle aurait du alerter un adulte ou ne pas s’exposer pour ne se se faire agresser.

Ils sont tous repartis après 2 heures d’échange avec, et c’est notre objectif, la prise de conscience qu’on ne choisit pas d’être victime et qu’on peut tous l’être un jour, et surtout qu’en cas de  difficulté, il est essentiel de se confier à une personne de confiance.

Ces 120 jeunes rencontrés le 6 mars dernier et ce matin, sont maintenant prévenus des risques pénaux encourus en cas de harcèlement, de racket, ou en encore de cyberharlement et ne pourront plus se présenter au tribunal face à des juges en disant,  Monsieur, nous voulions  nous amuser, nous ne savions pas!